background img

Comment vendre une maison à rénover ?

Une maison à rénover est un immeuble qui a perdu sa nouveauté originaire, mais qui possède toujours des qualités. Il est alors important de savoir mettre en avant les différentes qualités de cette maison lors d’une vente. Alors quelles sont les étapes à suivre pour vendre une telle maison sans survenance de polémique après la vente ?

Expliquer clairement à l’acheteur les défauts que présente la maison à rénover

En matière contractuelle, l’on a toujours considéré l’acheteur comme la partie la plus vulnérable par rapport au vendeur. Celui qui désire acquérir une maison n’est pas obligé de maitriser les rouages d’une telle opération. Il est considéré comme un non-professionnel.
C’est pourquoi il incombe au vendeur, l’obligation d’informer l’acheteur sur l’état du bien à acquérir. Il s’agit d’un nouveau devoir contractuel consacré par la réforme française de 2016 dont l’inobservation est passive de sanction. Ainsi le propriétaire qui désire vendre une maison sujette à rénovation a l’obligation d’informer l’acheteur sur chaque endroit défectueux de la maison. Il doit pour ainsi dire faire preuve d’une véritable honnêteté quant à la gravité des rénovations à faire.

A lire également : Suggestions pour la propriété d'achat

Tenir compte des vicissitudes de la maison pour fixer le prix d’achat

Pour une bonne vente, il est salutaire de faire preuve de compétitivité et d’objectivité. Si l’état de la maison est tel que les frais de rénovations s’avérèrent être élevés, il en va du bon sens pour le vendeur de revoir à la baisse le prix d’achat de la maison.
Par exemple si le prix d’achat d’une maison compétitive avec la vôtre s’élève à 350.000€ et que les frais de rénovation de la vôtre s’élève à 80000€ il serait plus adapté de vendre la votre à 260000€.
Il est important pour vous de rechercher le juste équilibre entre le profit et la compétitivité régnant dans la sphère de l’immobilier.

Opter pour la négociation transparente et incitative

Pour mettre de votre côté toutes les chances de conclure une vente profitable, il est nécessaire d’être ouvert aux négociations. La vente d’une maison à rénover peut s’avérer longue et complexe. Il est donc adéquat pour le vendeur d’être patient, flexible et ouvert aux inquiétudes de l’acheteur. Ajouter l’expression « Prix négociable » dans votre bande d’annonces ne fera que confirmer, à votre avantage, votre sens de la négociation et de la flexibilité.
Par ailleurs, les négociations doivent se faire dans la transparence totale. L’acheteur doit conclure le contrat en donnant un consentement éclairé, et exempt de tous vices. Faites donc preuve de transparence quant à l’état réel de la maison.
Aussi, il serait profitable d’insérer pendant les négociations, des offres alléchantes qui inciteront davantage l’acheteur. Vous pouvez par exemple convenir d’insérer dans la vente les meubles comme les électroménagers, les sofas…

Lire également : Quelle est l'efficacité de l'annonce immobilière ?

Prioriser si possible la vente sans garantie légale

La loi incombe à tout vendeur, l’obligation de garantir l’acheteur contre les vices cachés de bien objet de la vente. La pratique de cette exigence légale pourrait s’avérer très défavorable pour le vendeur.
Ainsi il serait dans votre intérêt de conclure une vente sans caution judiciaire. Si l’acheteur, même ayant connaissance de l’état de la maison, décide d’acheter sans caution judiciaire, il le fait à ses risques et périls. Limitez aussi les visites inutiles en exprimant clairement votre offre dans votre bande d’annonces.

Catégories de l'article :
Immo
Show Buttons
Hide Buttons
Tip Top Déco & Maison